Une nouvelle touche à la culture Cap-Verdienne, en mire…

Du 3 au 8 novembre prochain, la communauté Cap-Verdienne du Sénégal organise la première édition du festival de musique Cap-Verdienne (Fesmucap) pour revaloriser cette culture.

Dans le cadre de l’organisation de leur festival de musique Cap-Verdienne (Fesmucap), la communauté Cap-Verdienne a fait face à la presse. Pour ladite communauté, cet évènement sera une belle occasion pour revisiter la culture Cap-Verdienne dans sa diversité.

Du 3 au 8 novembre prochain, la communauté Cap-Verdienne du Sénégal organise la première édition du festival de musique Cap-Verdienne (Fesmucap) pour revaloriser cette culture. Les organisateurs ont fait face à la presse, mardi dernier 15 octobre. « Après celui de Gorée en 1999, ce festival sera une opportunité de redonner une nouvelle touche à la culture Cap-Verdienne, à travers la dance, la musique du funana afin de la faire aimer aux Sénégalais », a fait savoir le promoteur de l’évènement, Isadora Lopez, par ailleurs député de la diaspora Cap-Verdienne.

Poursuivant son propos, il ajoute : « nous avons également saisi cette occasion pour tendre la main aux artistes Cap-Verdiens qui ne sont plus pratiquement sur la scène sénégalaise, pour ne pas dire une sorte de réconciliation des artistes Cap-Verdiens au public sénégalais ». « Il a été constaté ces dernières années un manque de communication des artistes Cap-Verdiens, ils ne sont pas entendus dans les radios ou télévisions sénégalaises mais surtout la disparition du mode CD dans le marché sénégalais est notamment une cause », s’est désolé Isadora Lopez. En ce sens, le député de la diaspora invite notamment les autorités sénégalaises à faciliter aux promoteurs l’organisation de ce genre de manifestation. « Je lance un appel à la Société du droit d’auteur et des droits voisins (Sodav) à faciliter l’organisation de ce type d’activité culturelle car cela permettra également de booster le secteur touristique » dixit Isadora Lopez.

Pour lui, « ce festival sera notamment une opportunité de revoir sur scène beaucoup d’artistes Cap-Verdiens de renommée comme Grès Agora, Edouard Gomis, Naouza, des artistes sénégalais comme Didier Awady et Phillip Monteiro et d’autres d’artistes de Guinée Bissau ». A noter que le 8 novembre est consacré à la grande nuit des Cap-Verdiennes qui se tiendra à l’esplanade du Grand Théâtre.

T W médias / Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.