Thierno Bocoum sur les 94 milliards

La lecture du rapport de la Commission d’Enquête Parlementaire sur l’affaire dite des 94 Milliards Fcfa a suscité plusieurs interrogations chez le président du mouvement Agir, Thierno Bocoum.

Il réclame des éclairages sur le coût des achats de créances sur des procédures d’expropriation pour cause d’utilité publique et le temps d’attente des titulaires d’un droit de créance pour entrer dans ses fonds.

L’ancien député se demande pourquoi doit-on admettre que des fonctionnaires intègrent le cercle de milliardaires du pays sans l’ouverture d’une enquête sur la provenance de leurs biens.

Thierno Bocoum interpelle le chef de l’Etat sur l’absence de mécanismes de prévention contre toute connexion frauduleuse dans ces longues procédures à forte incidence financière et les laisser entre les mains de quelques personnes. Il dénonce le laxisme dans la gestion des deniers publics.

Au-delà de l’affaire dite des 94 milliards, affirme Thierno Bocoum, il y a des questionnements qui mériteraient des réponses.

A l’en croire, le combat pour la transparence doit également s’orienter vers les cercles d’enrichissement nébuleux.

T W médias / Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.