Sonko, Mamour et les 94 milliards

C ‘est ce matin que la Commission d’enquête parlementaire sur les 94 milliards va restituer ses travaux.

Conformément à la loi, la plénière se fera à huis clos et servira aux parlementaires de se faire une idée sur les accusations gravissimes qu’Ousmane Sonko a portées contre l’ancien directeur des Domaines Mamour Diallo.

Mais déjà l’opinion commence à se faire une religion sur Ousmane Sonko habitué à faire des révélations le plus souvent fausses. «On se rappellera toujours les dix millions qu’il a annoncés, mais aussi l’histoire des impôts des députés. Tout cela s’est révélé faux.

Ousmane Sonko a bâti sa réputation et son aura sur du mensonge», disait le président du groupe Benno Bokk Yakaar qui avait fini de le prénommer « El bambino». Mais dans cette affaire de 94 milliards Ousmane Sonko risque gros. Il a annoncé des preuves mais ne les a jamais remis à la presse.

Pire, il a caché à l’opinion qu’il a un intérêt personnel dans ce dossier du reste scandaleux. Si ses accusations sont vraies le glaive devrait s’abattre non seulement sur Mamour Diallo, mais aussi sur ses anciens patrons, notamment le ministre des Finances de l’époque, Amadou Ba que Sonko ne cite jamais, le Premier ministre Mahammad Dionne, mais aussi le chef de l’Etat lui-même. Seulement à force de débiter des légendes, Sonko aura du mal à convaincre certaines gens.

T W médias / Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.