Salif Sadio rate son rendez – vous

C’était la rencontre à ne pas manquer pour tous ceux qui s’intéressent à la paix en Casamance.

Depuis des jours, la presse en faisait écho, tant la parole de l’un des principaux chefs du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance était attendue.

En effet, ce rendez-vous du samedi 28 avril 2019 à Koundiounghor, près de la frontière Gambienne, qu’il avait lui-même fixé pour s’adresser à l’opinion, était l’occasion pour lui, de rejoindre la dynamique unitaire des différentes ailes militaires du Mfdc, mise en branle pour faciliter les négociations avec le gouvernement.

Un rendez-vous doublement manqué

Non seulement Salif Sadio n’est pas venu, préférant se faire représenter par 6 émissaires, mais pire, son discours qu’on attendait de conciliation, fut plutôt une diatribe contre tous ses potentiels interlocuteurs.

A commencer par le Groupe de réflexion dirigé par Robert Sagna :

« Le groupe de réflexion dirigé par Robert Sagna est loin d’être légitime. Ils disent réfléchir pour la paix en Casamance, alors que son leader a fait trop de tort aux Casamançais, trop de mal à la Casamance. Pourquoi ce groupe n’a pas réfléchi sur le massacre de Casamançais, sur le bateau le Joola ? On ne négocie pas avec ses gens. »

Toutes les autres associations ou ONG, subiront le même traitement de la part de Salif Sadio.

Ainsi » l’ONG Oussoforal et tant d’autres groupuscules sont créés par l’état du Sénégal pour diaboliser le Mfdc. »

L’homme campe donc sur sa position et conforte plus que jamais sa réputation d’obstacle au retour définitif de la paix en Casamance.

T W / Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.