Requiem pour Tanor

À vous veuves et chères sœurs, prière sécher vos pleurs et lui rendre son sourire – Car il a souhaité vous dire en nous quittant ce matin, qu’il vous voue un amour sans fin

Et Tanor qui s’en va
A tous petits pas
Le Sénégal qui s’esseule
Le voyant en linceul
Il retrouve la vérité
Revêtu de sa dignité
Car sa vie fut utile
Et sa mort, pas futile
Elle doit servir à la Paix
Entre Abdou Le Second
Et Ababacar Le Fécond
Pour un Parti encore plus fort
Qui se doit d’émerger du décor .

Et Tanor qui s’en va
A tous petits pas …
A vous veuves et chères sœurs
Prière sécher vos pleurs
Et lui rendre son sourire
Car il a souhaité vous dire 
En nous quittant ce matin
Qu’il vous voue un amour sans fin.

Au Président qui en fit un confident
Vos échanges aux confluents
Très peu audibles de la troupe
Invisibles même à la loupe
Dormiront au fond des océans .

Alors, levons la séance de céans !
Que la terre d’ici lui soit légère
Et que se taisent les mégères
Et que nous lui rendions son silence 
Derrière son sommeil imperturbable
Conforme au caractère de l’homme
Dont la vie s’écrira en maints tomes.

Va Grand bi , rejoins ton Seigneur 
Il saura te préserver de tout malheur
Qu’il te pardonne et t’absolve
Que nos différences , tu résolves
Vas y Grand bi , le buste bien droit
Il reconnaîtra les siens dans leur foi
Et que de ta demeure éternelle 
Jaillisse l’encens Majorelle
des douces essences de Firdawsi
Où tu retrouveras ton coin paradis 

T W / Contributions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.