Moustapha Diakhaté réplique et cogne: « Djibril War a menti au peuple sénégalais sans vergogne »

Après les attaques et accusations graves de détournement à son encontre par le déput Djibril War, l’ancien président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar (BBY) Moustapha Diakhaté a servi sa réplique sur sa page Facebook.

Après avoir rassuré ses « parents, amis, camarades et autres compatriotes qui s’inquiètent », l’ancien Directeur de cabinet du Président est revenu sur ce qu’il appelle « les affabulations et mensonges » de son camarade de parti. « Dans ses affabulations, Djibril WAR a doublement menti au peuple sénégalais aussi bien sur le montant de mes émoluments que sur celui des crédits alloués au Groupe BBY. En tant que Président du Groupe BBY, au lieu de 3 millions francs de CFA, je recevais mensuellement 5 millions de la même monnaie. Et pourtant, malgré les énormes avantages que je gagnais à l’Assemblée nationale, c’est sur ma demande que le Président de l’Alliance pour la République ne m’a pas investi sur la Liste de la Coalition BBY lors des législatives de 2017 », a écrit Diakhaté sur sa page Facebook.

Ce ne sont pas 10 millions mais 5 millions par mois
Moustapha Diakhaté d’expliquer: « Pour ce qui concerne le budget de fonctionnement du Groupe BBY, contrairement aux mensonges du député WAR, les crédits s’élevaient à 5 au lieu de 10 millions francs de CFA. Pour rappel, l’Assemblée alloue, en vertu de l’Article 17 de son règlement intérieur, des crédits pour le fonctionnement des Groupes parlementaires, des Commissions permanentes et du Représentant mensuel des non inscrits au Bureau et à la Conférence des Présidents ».

Où va cet argent « prêté » par l’Assemblée nationale
Selon Moustapha Diakhaté, « En l’absence d’une Instruction générale du Bureau conformément à l’article 17 du Règlement intérieur, sur leur utilisation, les allocations mensuelles du Groupe BBY ont servi à la prise en charge :
1. des émoluments du personnel du Groupe,
2. du paiement des factures d’électricité, d’eau, du nettoiement et de la sécurité du Siège de la Coalition BBY,
3. d’appuis financiers aux députés qui en faisaient la demande et,
4. des frais d’hôtel à l’occasion des Rencontres d’Informations et Partages qui se tenaient, à chaque fois que l’Assemblée devait examiner un projet de loi. »

Il affirme que ces fonds ont été bien dépensés dans des rencontres entre les ministres et les membres du Groupe BBY pour une meilleure compréhension des tenants et aboutissants des textes proposés par le Gouvernement.

T W Médias / Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.