Macky entre grâce et disgrâce

La grâce accordée au détenu Mamadou Woury Diallo se révèle être une disgrâce – Qui a osé induire en erreur le président de la République en banalisant ainsi sa signature ?

Dans sa chronique de ce vendredi 17 mai 2019, Mamoudou Ibra Kane salue à sa juste valeur le choix du président Macky Sall de promouvoir Air Senegal en voyageant vers Paris à son bord.

D’un autre côté, le journaliste pointe du doigt l’étonnante grâce accordée au détenu Mamadou Woury Diallo, condamné pour trafic de faux médicaments et libéré de prison dans des conditions encore sombres alors que son cas n’était pas encore totalement vidé par la justice, au moment où un certain Khalifa Ababacar Sall, certainement non moins méritant, ne bénéficie toujours pas de la même mesure.

De quoi porter un fâcheux coup à la signature présidentielle.

Macky Sall, entre grâce et disgrâce, c’est la chronique hebdomadaire de Mamoudou Ibra Kane.

T W / Contributions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.