Limogeage des coaches à la CAN 2019 : à qui le tour ?

Plus que deux affiches dans le cadre de la 32e CAN qui s’achève le 19 juillet en Égypte. Tunisie – Nigeria ce mercredi dans le cadre de la petite finale ou troisième place et Sénégal – Algérie, le 19 juillet pour la finale.

Depuis la fin de la phase de groupes, des têtes ne font que tomber à mesure que des équipes sont écartées de la course. Qui donc de Djamel Belmadi (Algérie), Aliou Cissé (Sénégal), Alain Giresse (Tunisie) et Gernot Rohr (Nigeria) fera les frais d’un ultime échec ? C’est vraisemblablement la question que se posent de nombreux observateurs en attendant la petite et la grande finales de cette CAN.

Mais avant ces ultimes affiches, voici des équipes qui ont remercié leurs entraîneurs à cause de l‘élimination en huitièmes de finale ou en phase de poule.

Seedorf et Kluivert chassés de la tanière des Lions indomptables

C’est la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) qui a annoncé la nouvelle par un communiqué rendu public mardi 16 juillet. Clarence Clyde Seedorf et Patrick Stephan Kluivert ont été démis de leurs fonctions respectivement d’entraîneur et entraîneur adjoint des Lions indomptables. À cause de la sortie, « prématurée » du tenant du titre de la CAN(huitièmes de finale), comme on peut lire dans le texte signé par Seidou Mbombo Njoya, président de la FECAFOOT.

Le duo néerlandais a été nommé l’année dernière au lendemain du sacre des Lions indomptables lors de la 31e CAN au Gabon en 2017. Les Lions indomptables étaient dirigés par un Belge, Hugo Boss, écarté après la victoire des Lions.

Paul Put quitte le Syli national de Guinée

Le Syli national de Guinée n’a pas pu franchir les huitièmes de finale de la CAN. La route lui a été barrée par les Fennecs d’Algérie par un score de trois buts à zéro. Une déconvenue qui a poussé la fédération à démettre de ses fonctions d’entraîneur, Paul Put. En provenance du Kenya, le Belge a été nommé l’année dernière.

« Goodbye » Mr Amunike

La Tanzanie participait pour la deuxième fois à la CAN. Comme en 1980, les Étoiles du Kilimandjaro sont sorties lors de la phase de poule. Si le onze tanzanien était rentré au bercail avec un point (1-1 contre la Côte d’Ivoire), cette fois-ci l‘équipe tanzanienne est sortie avec zéro point.

Une déconvenue que la Fédération tanzanienne de football (TFF) a attribuée au coaching d’Emmanuel Amunike. La TFF a ainsi résolu de remercier le Nigérian.

«  Adiós señor Aguirre »

Pays hôte de cette 32è CAN, l‘Égypte de Mohamed Salah a quant à elle été éliminée aux huitièmes de finale par l’Afrique du Sud. Si le président de la fédération Hani Abou Rida a démissionné de son propre gré, le coach mexicain des Pharaons, Javier Aguirre a lui, été démis de ses fonctions par la fédération.

Au revoir M. Desabre

Ayant démarré la compétition sur les chapeaux de roue avec une retentissante victoire (2 – 0) sur la RDC, les Grues ougandaises ont été tenues en échec par le Zimbabwe avant d‘être battues (1 – 0) par les Pharaons. Mais leur aventure en CAN a été stoppée par le Sénégal. La faute au but inscrit à la 15è minute par le métronome des Lions de la Terranga, Sadio Mané.

Pour la fédération nationale de football, il était plus que temps de se séparer de l’entraîneur français Sébastien Desabre.

T W – Africanews.com / CAN 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.