La grâce de Khalifa Sall ne le dispense pas de l’amende et ne le rend pas éligible pour les prochaines élections

Khalifa Sall a été gracié ce dimanche 29 septembre 2019 par le président de la République Macky Sall. Toutefois cette grâce le libère juste du temps qu’il lui reste à purger en prison.  

Khalifa Sall devra toujours s’acquitter de la peine financière, la condamnation restera dans son casier et il restera inéligible. 

Comme Karim WADE avec l’amende financière à payer (en milliards), Khalifa a toujours un boulet qui l’empêche de faire de la politique.

T W médias / Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.