En Tunisie, le terme d’une campagne présidentielle atypique

La campagne pour la présidentielle s’achève ce vendredi en Tunisie. Le second tour oppose l’universitaire Kaïs Saied, qui a obtenu au premier tour 18,4 % des voix, à l’homme d’affaires Nabil Karoui, avec 15,58 %.

Le contexte est bien particulier : la justice a fait libérer Karoui, qui était en détention depuis le 23 août pour blanchiment d’argent et évasion fiscale. Ce soir, les deux candidats débattront en direct à la télévision.

LIRE LA SUITE

T W médias / International

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.