Ebola en RDC : une radio cesse d’émettre par crainte de représailles

Une radio locale engagée dans la lutte contre l‘épidémie d’Ebola dans l’est de la République démocratique du Congo a annoncé lundi qu’elle cessait d‘émettre par peur de représailles ayant déjà coûté la vie à l’un de ses journalistes.

“Depuis le mois dernier, nous sommes tous menacés. Nous venons de décider de couper le signal de notre radio”, a déclaré à l’AFP Joël Musavuli, directeur de la radio communautaire Lwemba du territoire de Mambasa (Ituri, nord-est).

“Nous sommes victimes de notre engagement dans la sensibilisation contre la propagation de la maladie à virus Ebola (MVE). Nous ne savons pas pourquoi les miliciens nous en veulent”, a-t-il expliqué.

Le 2 novembre, un animateur de la radio Lwemba, Papy Mahamba, avait été tué dans sa maison par des inconnus. Son épouse a été  blessée et sa maison incendiée par les mêmes agresseurs. Le directeur de la radio affirme avoir échappé à deux tentatives d’enlèvement.

La direction de la radio regrette l’inaction des autorités. La radio compte reprendre ses activités “après la restauration de l’autorité de l’État dans la zone”.

Vers une stabilisation de l‘épidémie

Depuis septembre, plusieurs radios du territoire de Mambasa ont décidé d’interrompre la diffusion des programmes sur la lutte contre la maladie à virus Ebola en raison de l’hostilité d’une frange importante de la population, selon une organisation de défense de la presse, OLPA.

La RDC lutte contre une épidémie d’Ebola déclarée le 1er août 2018. Elle touche les zones reculées et conflictuelles des provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri.

L‘épidémie a jusqu‘à présent tué 2.193 personnes sur 3.287 cas, selon les derniers chiffres officiels datés de dimanche.

L‘épidémie tend à se stabiliser voire à ralentir, avec aucun nouveau cas ni aucun nouveau décès confirmé enregistré dans ce même bulletin.

T W médias / Actu Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.