Affaire Bougazelli: « Macky Sall avait clairement dit qu’il ne protégera personne »

Le coordonnateur de la Convergence des cadres républicains (Ccr), Abdoulaye Diouf Sarr, a rappelé que « le président de la République avait clairement dit qu’il ne protégera personne », en allusion à l’affaire Seydina Fall alias Bougazelli, député du parti au pouvoir, auditionné dans une affaire de trafic de faux billets, dont le montant est estimé à 46 millions FCFA.

« Il faut respecter la procédure judiciaire. Nous devons gouverner de la manière la plus sobre et la plus vertueuse. La justice doit faire son travail et quand la justice fait son travail, nous ne devons pas anticiper le procès et prendre position par rapport aux résultats de ce qui est en cours en termes d’enquête », a-t-il souligné lors de l’émission Jury de dimanche sur Iradio.

Seydina Fall alias Bougazell a été auditionné le jeudi 14 novembre dans une affaire de trafic de faux billets. Après sa libération tard dans la soirée, il devrait revenir le lendemain vendredi à la Section de recherches de la Gendarmerie de Colobane. Mais, il n’a pas déféré à la convocation. Au dernière nouvelle, il a été localisé à Touba, où il est allé se réfugier. 

T W médias / Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.